Comment choisir les œufs ?

L’œuf : enquête sur l’étiquette

FICHE 13P1

Les emballages des œufs comportent des mentions obligatoires permettant d’identifier immédiatement les informations clés :

   La Date de Consommation Recommandée (DCR).

   Le nom, l’adresse et le numéro du centre d’emballage.

   Le calibre de l’œuf.

   Le mode d’élevage.

 La catégorie, symbolisée par la lettre A pour les œufs vendus aux consommateurs.                                   

Des informations complémentaires peuvent également figurer sur l’emballage comme :

  • « Pondu le », qui correspond à l’indication de la date de ponte.

 

Œufs frais !

Les œufs vendus au détail aux consommateurs sont toujours de catégorie « A ».
Ils peuvent être frais ou extra-frais :

  • Un œuf « frais » peut être consommé jusqu’à 28 jours après la ponte.
  • La mention « extra-frais » ou « extra » peut être utilisée comme une indication supplémentaire sur les emballages. L’œuf est considéré extra-frais jusqu’au 9ème jour après la date de ponte. Dans ce cas, la date de ponte et la date limite de l'extra-fraîcheur sont précisées sur l’emballage.

 

Œufs : pour chaque calibre son identifiant

Les œufs bénéficient d’un classement selon leur poids. Il existe 4 calibres différents, pour s’adapter à tous les besoins, toutes les faims, toutes les recettes :

      S : pour les petits œufs de moins de 53 g

      M : pour les œufs moyens, entre 53 et 63 g exclus

      L : pour les gros œufs, entre 63 et 73 g exclus

      XL : pour les très gros œufs, plus de 73 g

 

Des œufs « tatoués » pour une meilleure traçabilité

Pour une traçabilité optimale des œufs, les professionnels apposent un code complet sur chaque coquille. A tout moment, cette inscription permet de retrouver le parcours effectué par l’œuf.

  • Le premier chiffre permet au consommateur de connaître le mode d’élevage des poules pondeuses.
  • Les 2 lettres suivantes permettent d’identifier le lieu de ponte : FR pour France.
  • Ensuite, un code permet d’identifier l’élevage d’origine.

  

Œufs : un identifiant pour chacun des 4 types d’élevage

OEUFS MARQUES

 

La France répond à toutes les attentes des consommateurs par une diversification des types d’élevages. Il est ainsi possible de choisir ses œufs parmi 4 origines distinctes, facilement identifiables par le premier chiffre inscrit sur la coquille de l’œuf :

 

  • 0 : élevage biologique, les poules sont alimentées avec de la nourriture biologique

(95 % minimum). Elles ont accès à des parcours extérieurs où elles disposent d’abris et de végétation. Dans les bâtiments, elles disposent de nids, de perchoirs et de l’alimentation dont elles ont besoin (sur l’emballage, le label AB apparaît).

  • 1 : élevage en plein air, les poules ont accès à un parcours extérieur au cours de la journée (la mention « œufs de poules élevées en plein air » est inscrite sur l’emballage).
  • 2 : élevage au sol,  indique que les poules évoluent librement à l’intérieur d’un bâtiment (la mention « œufs de poules élevées au sol » est marquée sur la boîte).
  • 3 : élevage en standard, il représente la part la plus importante de la production française avec environ 80% des œufs produits. Depuis 2003, dans toutes les constructions réalisées, les poules sont élevées en cages aménagées. Elles sont en groupe de 20 à 60, disposent de perchoirs, de nids et d’un tapis pour gratter et picorer. Ces nouvelles normes permettent de respecter les besoins comportementaux de la poule tout en offrant un œuf bon marché aux consommateurs (la mention « œufs de poules élevées en cage » est marquée sur la boîte). Cette réglementation européenne est d’ailleurs unique au monde et tous les élevages devront la respecter d’ici 2012.

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :